David Désilets

David Désilets est musicien, passionné par l’aventure, émerveillé par la nature et fasciné par l’humain. La graine de l’aventurier et de l’artiste a rapidement germé chez lui, encouragé par un père passionné, canoteur, guitariste et photographe qui a trimballé ses fils aux quatre coins du Québec.

À 17 ans, épris du désir de voyager de ses propres ailes, David entreprend la traversée de l’Espagne à pied sur les Chemins-de-Compostelle. Ce périple initiatique de 42 jours est pour lui l’école du voyage et lui donne le coup d’envoi pour une suite d’autres projets à travers le monde.

Les années qui ont suivi le mènent dans l’Ouest canadien, au Pérou, en Allemagne et en Italie, le faisant à chaque fois se plonger dans une nouvelle langue, découvrir un nouveau peuple et, bien sûr, grimper de nouveaux sommets.

À 23 ans, il s’installe quelques mois à Lyon pour y étudier, profitant de ce camp de base pour explorer la France. Une fois de plus, la satisfaction de découvrir une nature nouvelle venait de pair avec la rencontre de cultures et traditions locales, françaises, basques, occitanes, corses, etc.

Au sortir de ses études en musique, David s’exile cinq mois en Asie, arpentant le continent des steppes de la Mongolie à la jungle indonésienne. Au chapitre des innombrables moments marquants, mentionnons l’ascension du volcan Gunung Rinjani (Lombok, Indonésie), la traversée de plaines humides à cheval à la rencontre des nomades Tsaatan éleveurs de rennes (Lac Khösvgöl, Mongolie), la récolte du riz dans les abruptes pentes du nord-ouest de la Thaïlande et l’atteinte en kayak de villages isolés sur les berges de l’immense et reculé lac Indawgyi (Myanmar).

Au Québec, David assouvit son désir d’aventure en kayak de mer, à pied, en canot ou en vélo. Amoureux du Fleuve, il a passé beaucoup de temps à en découvrir les îles, les rapides et les berges aux alentours de Montréal. Il aime particulièrement se dessiner de longs itinéraires sans moteur qui le ramènent à la maison, au cœur des basses-terres du Saint-Laurent.

Formé comme compositeur et tromboniste, il a complété en 2015 une Maîtrise en composition instrumentale et vocale à l’Université de Montréal et au Conservatoire national de musique de Lyon. Sa musique a été jouée par de nombreux ensembles, chœurs et orchestres en Amérique du Nord et en Europe. Longtemps impliqué dans le milieu choral québécois, il a cofondé en 2015 l’Ensemble Phœbus, chœur d’hommes à voix égales plusieurs fois primé. En plus d’y chanter, il en assure depuis les débuts la coordination.

Depuis quelques années, c’est un engouement pour le jardinage, le maraîchage et la flore indigène québécoise qui a mené David à s’installer à l’extérieur de Montréal pour démarrer des projets de cultures sur petites surfaces. Sur le plan professionnel, il termine présentement une Maîtrise en counseling de carrière à l’UQAM en vue de pratiquer comme conseiller d’orientation.

Expédition transtaïga 2021
Expédition transtaïga 2018